Te Moata, Coromandel

10 04 2012

 

 

Te Moata, Coromandel dans Liens DSC04327-300x225

DSC04338-300x225 dans Liens

Comme je l’ai dit dans les articles précédents, je suis resté a Te Moata, situé a Tairua dans la péninsule du Coromandel, du 10 février au 24 mars(avec une interruption de 10 jours pour faire VIPASSANA, voir l’article ici  http://fredennz.unblog.fr/2012/04/06/vipassana-ou-comment-jai-appris-a-mediter/ si vous vous demandez ce que c’est)…c’est effectivement long! Considérant le fait qu’il n’y a pas d’éléctricité, pas de réseau pour le portable, c’était un peu un voyage dans le passé! Mais voilà le charme de cette aventure, se retrouver avec soi-même sans le superflu…Bon je suis en train de vous mentir car j’ai pu rendre en ville assez régulièrement et donc retrouver de temps en temps la civilisation. Une ville en NZ c’est juste une rue avec des commerces autour et fait rarement plus de quelques kilomètres de long donc a vous de juger si le terme « civilisation » est DSC04190-300x117approprié!

Donc Te Moata est un centre  qui accueille des retraites de méditation et qui est géré par Dave et Jessie un couple  qui a dépassé le soixantaine depuis pas mal de temps et qui pourtant reste en exceptionnelle forme (et oui la vie ne s’arrête pas a la retraite)…d’ailleurs, je cite Dave (66 ans) : j’espère que je ne m’arrêterais jamais de travailler! ». Mes 10 premiers jours se passeront lors d’une retraite(des gens qui viennent méditer avec un prof). Tout était très silencieux, les repas très tôt (17H30 le soir) et le coucher, jamais plus de 21H00 car de toutes façons, après il fait nuit! Je dois dire que j’ai retrouvé un équilibre de vie assez normal (bonne nourriture végétarienne, bonne nuits de sommeil). Mon travail consistait a aider en cuisine le matin et c’est a peu près tout car il a plu des torrents d’eau durant ces 10 jours!un déluge, je n’avais jamais vu ça. Une fois que tout le monde est partit, c’est très étrange de se retrouver tout seul au centre (Dave et Jessie habite une maison a cent mètres du centre et moi je squatte un peu de partout, il y pas mal de lits dispo au centre et aussi dans des petits « cottages » répartis dans la forêt)…car oui Te Moata, c’est 800 hectares de nature! A l’heure où l’argent règne en maître de partout, les propriétaire (6 au total) ont décidé de garder cet espace libre et d’en faire un sanctuaire pour la nature…DSC04235-300x225DSC04215-300x225DSC04259-300x225DSC04298-300x225

heureusement, pendant une semaine, Teresa et Daniel, un couple d’anglais, m’ont rejoint et j’ai pu avoir un peu de compagnie! on a découvert ensemble le RUMMIKUB, un jeu de société des années 80, qui trainait dans le centre.SAM_3578-300x225DSC04372-225x300(l’engin sur cette photo s’appelle UN SECHE LINGE MANUEL…seul moyen d’évacuer l’eau de tes vêtements quand tu viens de les laver a la main!)

Dave, joueur de golf a ses heures perdues (chaque ville de Nouvelle Zélande, même les plus petites, ont leur terrain de golf) nous a emmené a Coromandel Town, ville la plus au nord de la péninsule, où il avait une compétition. On a pu sortir un peu et découvrir la ville (qui ressemble a toutes les autres villes de NZ, une rue, des magasins!) et railway creek station, un endroit assez incontournable et touristique : un homme(qui est potier) y a construit, seul, un chemin de fer de 3 kilomètres qui a la base lui servait a récupérer les ressources nécessaires pour faire ses poteries…et de fil en aiguille, il a continué et aujourd’hui c »est devenu une attraction touristique…un peu chère pour ce que c’est (faire un tour en train) mais l’histoire de cet homme est assez incroyable surtout quand on sait qu’il a 75 ans et qu’il fait ça depuis 40 ans(par contre il fait avouer que ses poteries ne sont pas très belles…ah, ces artistes!)

DSC04380-300x225DSC04379-300x225

Mais revenons a nos moutons ( de Nouvelle Zélande bien sûr), les divers travaux que j’ai effectué a Te Moata se sont décomposés ainsi :

- nettoyage du centre(qui a eu l’idée de mettre toutes ces vitres!)

- installation d’une pompe a eau dans la rivière (qui ne marche sans éléctricité ni pétrole, juste avec la force de l’eau). Ce travail a été le plus dur que j’ai eu a faire : il a fallu détourner la rivière en mettant des gros sacs de terre pour assécher une endroit et mettre du ciment pour surelever le niveau des tuyaux menant a la pompe…puis il a fallu descendre tout le matériel à la rivière : sacs de ciment, brouette, générateur, pelles, terre et outils divers et variés! et aussi la pompe (60 kilos, c’est Dave qui l’a porté seul a bout de bras!)DSC04364-225x300DSC04358-225x300DSC04365-300x225

- Par 2 fois, je suis allé avec Dave dans la forêt de 6H00 du matin pendant environ 5 heures pour récolter « les trappes a rats »…Et oui les rats sont des nuisibles au même titre que les furets et les sangliers sauvages. Ces animaux ont été introduits en NZ, ils ne sont pas originaires du pays et détruisent les forêts et tuent les oiseaux et espèces protégées.

- aider en cuisine lors des retraites de méditation(image non contractuelle, pizza préparé a 3 un soir d’ennui profond!)

SAM_3581-300x225

- tondre la pelouse

DSC04334-300x225

etc

J’ai passé un mois et demi assez tranquille, parfois physique au niveau du travail (tondre la pelouse pendant 3 heures) mais qui m’a permis d découvrir Vipassana, une technique de méditation, de rencontrer des gens formidables (ça devient une habitude de rencontrer des gens bien en NZ!), me détacher un peu de mon ordinateur et d’internet (mauvaise habitude que j’ai repris assez vite après, mais j’en ai conscience et je bosse dessus…et nous en sommes un peu tous atteints de cette maladie!)

POUR VOIR TOUTES LES PHOTOS QUE J’AI FAITES, C’EST ICI : https://picasaweb.google.com/110195190929581342027/FevrierMars2012TEMOATATairua?authkey=Gv1sRgCJvsgOWWw5SLbA


Actions

Informations



Laisser un commentaire




alixzim |
sandramartin |
The endless summer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POLGA VERS L'EST
| Two Months in New Zealand
| 2010 : Un bout d'asie....